Bonjour à tous,

Cette semaine, j'ai utilisé Les chemins de Qumran et, pour l'accompagner, j'ai pris le Voyage de Ritavan et ses douze chats de Myrrha et Samuel Djian-Gutenberg. Ce mois de mars nous sommes invités à travailler la fausse croyance selon laquelle la matière serait dangereuse et cette semaine plus particulièrement sur l'innocen à retrouver pour se reconnecter à la beauté de la vie.

Tirage de carte sur Gien par l'Obsidienne alchimique


Ce mois-ci donc nous sommes invités à travailler une fausse croyance, celle que la matière est dangereuse. C'est d'autant plus intéressant qu'en phase test de ce nouveau format nous avons travaillé la peur, nous sommes donc dans une continuité tout à fait cohérente car la meilleure façon de se libérer c'est bien de travailler peurs et fausses croyances.

Celle de cette semaine nous parle donc de ce sentiment d'insécurité que peut nous faire ressentir la matière, c'est très souvent le cas pour les personnes très connectées qui ont du mal à s'ancrer et à trouver leur place dans la matérialité, dans le monde et parmi les gens.

Dans cette séparation corps/esprit, nous manifestons un mal-être qui devient une croyance consciente ou inconsciente, Cela peut venir au fur et à mesure de nos expériences de vie mais aussi des croyances héritées de la famille, de la société, et même de notre culture, L'incarnation, la corporalité sont vues comme une source de danger permanent, l'insécurité s'installe et plus nous donnons de puissance à cette croyance et plus la vie y répond par le biais de maladies, d'accidents, de dysfonctionnements lié au corps et au monde physique... 
De cette croyance peut en découler bien des peurs qui ne font qu'ajouter à la lourdeur de notre expérience de la matérialité et transformer nos vie en véritable cauchemar incarné...

Hors il n'y a d'ennemis que là où on veut bien en voir... Certes la matérialité est soumise à un précieux équilibre et à une temporalité qui relève de l'éphémère mais il n'en reste pas moins que c'est l'expérience que l'on est venu vivre. La craindre ne permet pas de la vivre dans son ampleur, ni de profiter de ses bienfaits ou de ses leçons. Le juste équilibre est de travailler le spirituel tout en n'omettant pas le physique et le concret. Les polarités viennent nous faire travailler le juste milieu, la juste alchimie des deux pour en faire un tout. C'est de ce tout que découle la sérénité, la joie et la légèreté.
Ce mois-ci donc voici quelques exercices qui peuvent nous aider à nous réconcilier avec la matérialité et notre corps physique :
- Chaque jour noter un côté positif de vivre dans un corps incarné (exemple : déguster son plat préféré, sentir le vent sur notre visage, etc).
- Pratiquer une activité physique qui sollicite le corps et nous fait plaisir (exemple : nager, randonner, etc.).
- Répéter un mantra de type "chaque jour je me réconcilie davantage avec mon corps et le monde matériel, je suis en sécurité en tout et partout, je jouis de toutes les potentialités de mon corps physique au quotidien" (pas de formule négative)

Tirage de carte sur Gien par l'Obsidienne alchimique

Cette semaine, pour travailler la fausse croyance qui consiste à croire consciemment ou non que la vie matérielle est dangereuse, nous sommes invités à remettre un peu d'innocence dans nos vies. L'innocence c'est cet état où, libre de tous traumatismes, de toutes blessures et de toutes barrières mentales, nous avons la capacité de voir la vie avec des yeux neufs, emplis d'émerveillement pour toutes ces choses qui se présentent à nous....

L'innocence ce n'est pas être naïf ou inconscient des réalités de la vie notamment sur le plan matériel, c'est refuser justement de voir la vie à travers la peur, l'angoisse ou tout autre vision déformante et négative... C'est s'autoriser à revenir à une certaine fraîcheur pour aborder les choses de façon plus légère et moins conditionnée. Malgré la lourdeur de certaines expériences de vie, il est possible de déposer sa croix et d'avancer sereinement vers d'autres possibilités...

Si l'on prend un exemple où la vie a été en danger et qui peut cultiver la croyance que la matérialité est dangereuse - par exemple connaître la faim ou avoir un grave accident - intellectuellement, on se rend bien compte que ce n'est pas parce que c'est arrivé que cela va nécessairement se reproduire. Il convient donc d'essayer petit à petit, en fonction de nos capacités à transcender nos schémas, de redécouvrir la dimension matérielle que ce soit celle du corps ou de l'argent et des biens. Servons-nous de nos sens pour inspirer la vie et la beauté et laisser la créativité de la vie s'exprimer en nous et à travers nous.

On peut commencer par de petites choses simples... s'émerveiller sur la magie du corps humain et de ses capacités, s'émerveiller d'une chenille qui se transforme en papillon ou bien de la graine plantée en terre qui germe en son heure... Il s'agit d'un processus de réconciliation avec le domaine de l'incarnation et quoi de mieux pour faire un pas vers la transcendance de la fausse croyance du mois que de commencer à redécouvrir la magie et les possibilités qu'offre le monde matériel ? C'est une merveilleuse invitation à laisser l'âme créer, un pas après l'autre, une nouvelle réalité.

Je vous souhaite une merveilleuse semaine légère et emprunte de magie.

Pour mémoire, vous pouvez également retrouver le tirage hebdomadaire sur la page facebook de mon autre site L'Obsidienne Alchimique ou demander votre tirage personnalisé en me contactant ou en passant commande sur la boutique.