Bonjour à tous,

Ce mois-ci pour la réflexion de la semaine, j'utilise les jeux suivants : Les chemins de Qumran, l'oracle Tao, l'oracle Lumin'Air et l'oracle des origines.

Tirage de carte sur Gien par Aux Portes de l'Universel


Cette semaine, nous sommes invités travailler la croyance erronée, consciente ou inconsciente, de ne pas avoir le droit d'être heureux... S'il est important de comprendre que l'on a cette fausse croyance ancrée en nous, il est aussi primordial de comprendre d'où elle prend sa source, car si l'on n'a pas le droit d'être heureux, cela implique que quelqu'un ou quelque chose nous refuse ce droit... Donc par extension que nous n'avons pas le pouvoir et la liberté de nos propres vies et si nous ne l'avons pas, qui l'a ?

En voilà une question qu'elle est bonne... Donc le travail de cette semaine sera de définir à qui a-t-on laissé notre pouvoir en cours de route ? Prendre conscience des choses est le premier pas vers une guérison et s'apercevoir à quel point on a laissé un tiers prendre le pouvoir que ce soit la société, la famille, une personne en particulier ou même une croyance, est nécessaire pour le reprendre...

S'il est des expériences où nous perdons notre pouvoir personnel parce que nous le confions à autrui pour différentes raisons, c'est justement l'occasion rêvée pour se rendre compte de l’équilibre qui nous est nécessaire, ce fameux juste milieu dont je vous rabats les oreilles sans cesse... Ici celui entre l'être et le faire, entre le donner et le recevoir, entre être et se soumettre...

Alors, pour ceux qui le souhaitent, le travail à faire est surtout de trouver la balance entre ce que nous donnons et ce que nous recevons  mais aussi à qui donnons et de qui nous recevons et plus encore comment nous donnons et comment nous recevons...
Est-ce avec le coeur ? Est-ce pour des motivations cachées ? Est-ce par renoncement ? Est-ce pour se faire aimer et accepter ? Et si aujourd'hui nous avons toujours en nous cette fausse croyance de n'avoir pas le droit d'être heureux, est-ce qu'il n'est pas temps de changer une ou plusieurs habitudes dans le pouvoir que nous déléguons aux autres sur nous-mêmes ?

Et si, un pas après l'autre, au risque de perdre des personnes autour de nous, nous reprenions la responsabilité de savoir mieux donner et mieux recevoir, cela impliquant de savoir tout autant dire "oui" que "non"... Et si nous entendions aujourd'hui qu'au lieu de fustiger ceux qui nous ont pris notre pouvoir, notre énergie serait mieux investie à nous changer et à nous faire évoluer pour que cela cesse ou ne se reproduise faisant ainsi le le premier pas, difficile et parfois douloureux, de la responsabilité personnelle ?

Osons donc renaître à nous-mêmes, osons réapprendre à être responsable de nous-mêmes et de nos actions, osons changer nos habitudes et nos croyances erronées, osons ne donner et ne recevoir que si notre coeur le souhaite, osons savoir faire la balance du "oui" et du "non" pour nous respecter et ne plus laisser notre pouvoir personnel dans les mains d'un tiers... Osons créer notre droit au bonheur parce que c'est un devoir que l'on ne doit qu'à soit et, qu'in fine, il n'y a que nous pour évaluer légitimement notre existence...

Je vous souhaite une merveilleuse semaine.

Pour mémoire, vous pouvez également demander votre tirage personnalisé en me contactant
via FB ou en passant commande sur la boutique.