Blog Aux Portes de l'Universel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Ted Andrews

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 9 avril 2018

Réflexion de la semaine 15

Bonjour à tous,

J'espère que votre week end a été agréable, on commence la semaine avec un oiseau annonciateur de printemps qui arrive en synchronicité. C'est en effet, la mésange qui est sortie du jeu du Tarot de la sagesse animale de Ted Andrews

Tirage de carte sur Gien par l'Obsidienne alchimique


Je trouve pour ma part que la réflexion de cette semaine continue sur la lancée des semaines précédentes... en cohérence avec les messages antérieurs nous sommes invités à juger les choses par le prisme de notre vérité intérieure et donc de rentrer en nous-mêmes pour aller l'y quérir...

Juger les choses de l'extérieur c'est comme juger un iceberg uniquement par le sommet qui dépasse mais ce jugement ignore l'ampleur de ce qui demeure immergé. Par contre savoir se connecter à notre vérité intérieur, c'est savoir prendre le recul nécessaire pour avoir une vision globale des choses.

Cela implique bien sûr de prendre le temps pour faire ce travail d'introspection et d'intériorisation, s'isoler du tumulte extérieur temporairement pour évaluer et faire le point sur notre vie, nos projets pour mieux reprendre la marche mouvante du printemps une fois le travail accompli et les choses pesées, ainsi nous savons où nous avançons et pourquoi.

Inévitablement et c'est ce qui fait la beauté de cette saison, le printemps est synonyme de mouvement, de renaissance, de nouveauté et nous ne l'aborderons sereinement et justement que si nous avons su évaluer les choses auparavant.

C'est une lame remplie de promesses et d'accomplissement, elle indique que nous sommes fait pour le succès et que nous ne devons pas craindre les périodes d'évaluation, elles sont nécessaires pour évaluer et visualiser le chemin et mieux focaliser nos énergies.

Je vous souhaite une merveilleuse semaine

Pour mémoire, vous pouvez également retrouver le tirage hebdomadaire sur la page facebook de mon autre site L'Obsidienne Alchimique ou demander votre tirage personnalisé en me contactant ou en passant commande sur la boutique.

lundi 12 février 2018

Réflexion de la semaine 07

Bonjour à tous,
Avec ce post, j'inaugure ce fameux projet que j'avais de vous partager sur ce blog le tirage hebdomadaire que je fais sur la L'obsidienne alchimique de mon autre site L'Obsidienne Alchimique. Pour mémoire, il s'agit chaque lundi en fonction de mes disponibilités de vous proposer une piste de réflexion en lien avec les énergies du moment.

On commence cette belle semaine avec la réflexion de la semaine qui nous incite à réfléchir sur nos actions et nos inactions ainsi que sur nos relations.
J'ai utilisé Le tarot de la sagesse animale de Ted Andrews, la lame de la semaine est la Mante religieuse. Cette carte nous parle donc de certains aspects de cet insecte magestueux et mystérieux.

Tirage de carte sur Gien par l'Obsidienne alchimique


La principale caractéristique de la Mante est de pouvoir patienter immobile de longs moments autant pour se protéger de ses prédateurs que pour chasser, mais elle est aussi remarquablement rapide lors de son passage à l'action pour se saisir de ses proies.

Cette lame nous encourage donc à faire la part des choses entre action et précipitation... Agir oui mais pas de façon inconsidérée, pas dans l'impatience et l'inconscience... La force de la Mante religieuse est sa capacité à être immobile, immobile ne veut pas dire endormie, ou apatique, immobile, comme la voie des arts martiaux nous incite à l'être, c'est faire silence en nous, calmer nos eaux intérieures. Ce calme intérieur nous permet d'être partout et nulle part à la fois, il décuple nos sens et nous offre une vision du monde plus alerte et avertie, nous pouvons voir venir de loin les opportunités mais aussi les dangers.

Car cette carte nous parle également des relations que nous entretenons et de personnes qui nous gravitent autour avec de plus ou moins bonnes intentions... Il faut parfois savoir se faire discret pour ne pas donner d'eau au moulin des gens voudraient nous spoilier... Ou bien réfléchir également aux relations de force que nous entretenons avec nos proches, il serait mal avisé comme la Mante de dévoré nos proches ou de se laisser dévorer...

Cette lame est un appel à la conscience et à la justesse... Le sage sait quand parler et quand se taire, quand patienter et quand passer à l'action et se servir de sa conscience pour équilibrer les relations qu'il entretien avec le monde... Pour cela, il a au préalable calmer son univers intérieur, à nous d'en faire autant...

Je vous souhaite une merveilleuse semaine ensoleillée.